Dermite : prévenir plutôt que guérir !


Février. Vous devez vous dire que c'est bien tôt pour parler de dermite estivale...

En réalité, c'est ici que ça commence : comme les agriculteurs préparent leurs terres pour la récolte d'été, vous devez préparer le corps de votre cheval dermiteux pour le préserver au maximum des ravages des grattages intempestifs saisonniers.


N'attendez pas d'être au cœur de l'été avec un cheval souffrant pour agir. Ne vous contentez pas de la symptomatologie, mais opérez en préventif, avec un voire deux coups d'avance. Ça ne pourra qu'améliorer l'été de votre cheval, et vous réserver de bonnes surprises.

C'est maintenant le moment propice pour commencer les traitements préventifs de votre loulou. Afin de :


  • Préparer son organisme et équilibrer son système immunitaire ainsi que ses réactions inflammatoires face aux attaques des culicoïdes.


  • Drainer son foie et le décharger de toxines qui viendraient se sur-ajouter à ce qu'on appelle en MTC une chaleur du sang.


  • Aider son corps à apaiser ses mémoires estivales de démangeaisons sévères et sans fin, et le stress, les crispations et la douleur qui leur sont corrélées.


  • Renforcer le poumon (méridien) pour renforcer le derme, et la respiration (affections respiratoires souvent liées à la dermite).


On le sait, les déséquilibres s'installent quand le terrain est propice. Même si on prête une part de génétique à cette pathologie, elle reste multi factorielle et un terrain équilibré est essentielle pour une bonne santé et éviter au pathogène de somatiser.


L'idéal, en plus de votre accompagnement véto, est donc de réaliser un suivi shiatsu et/ou énergétique tout au long de l'année (suivi trimestriel) en augmentant la fréquence des séances à partir de février (tous les 1 ou 2 mois selon le cas), et de le coupler à un traitement de fond phytothérapeutique pour votre loulou dès maintenant !



© Carole Richter


Pic : Néron, cheval de 23 ans, emphysémateux et dermiteux depuis des années, que j'ai en suivi très régulier depuis l'été dernier.

Je vous donnerai des news de son évolution, au regard de la prise en charge préventive qui a été réalisée avec lui.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout