Mémoires et enfant intérieur

J'accueille les mémoires qui remontent parfois de loin. Je ne tente pas de tout intellectualiser, je les laisse circuler en étant simplement connecté.e à ce qui se passe en moi.



J'accepte de revivre certaines émotions ou situations qui m'ont fait souffrir dans mon passé (de cette vie-ci ou d'une vie antérieure), je ne les rejette pas. Je prends conscience que la peur viscérale qui m'étreint ne trouve pas forcément son origine dans ce qui est palpable autour de moi, mais dans les énergies qui me traversent en ce moment. Je fais confiance à l'Univers pour le timing de mes libérations. Je comprends que parfois, certaines charges émotionnelles sont trop lourdes à évacuer en une seule fois, ou que mon corps et mon âme n'étaient pas prêts à tout nettoyer, et ont stocké des informations dans mes cellules. Le jour où ces informations se manifestent à nouveau à moi est le jour de ma guérison. Et même si cela me crée des inconforts, je sais que j'ai aujourd'hui en moi la force et la sagesse de les observer pour ce qu'elles sont : une partie de moi qui me demande de l'écoute et de l'amour pour simplement retrouver l'équilibre dans l'unité.



  • Mise en pratique : petit voyage dans le temps pour me rendre visite…


Et si je vous disais que le temps n'est pas linéaire, que genre passé/présent/futur c'est méga ringard comme conception temporelle ? Oui je sais, ce n'est pas nouveau : Einstein et d'autres l'ont dit avant moi. Enfin techniquement, vu que le classique déroulement avant/pendant/après est caduc, qui sait si ce n'est pas moi finalement qui l'ait dit en preums (ahah t'l'avais pas vu venir Albie celle-là!).


Bon, je ne vais pas vous prouver par E=mc² que le temps classique est une illusion, je vais vous demander de me faire confiance (et/ou de vous renseigner sur les théories quantiques et de la relativité par exemple qui sont fort intéressantes sur ce sujet).


Je vais plutôt vous expliquer comment ce temps non-linéaire peut faire notre affaire : on a tous eu dans notre enfance/adolescence un traumatisme (un ? lol). Un rejet, une humiliation, une trahison, une blessure, notre meilleure copine qui bitche dans notre dos, une maman qui nous oublie à la gym, un frère qui fait semblant de pas nous voir dans les couloirs du collège, un exposé qui tourne mal avec un prof qui nous martyrise, un.e amoureux.se qui nous largue entre le cours d'histoire et de maths, une fracture du genou qui nous empêche d'aller en classe de neige avec les potes, grand-mère qui nous quitte un peu tôt...


A toi d'identifier ces moments qui ont été difficiles pour toi. Je dis souvent : les blessures d'hier sont les forces d'aujourd'hui, et je le pense. Mais même si l'adulte s'en est remis, et s'est même construit au regard de ça, l'enfant en nous en a souffert fortement et reste imprégné de cette énergie "non-résolue".


Alors je te propose un petit voyage... let's open your mind and listen... Toi l'adulte résilient, toi qui es fort de ton expérience de vie maintenant, toi qui a appris à t'aimer et à te pardonner, ainsi qu'à aimer et pardonner aux autres, toi qui a la sagesse de reconnaître ces mémoires qui refont surface parfois et qui n'appartiennent pourtant pas réellement à la situation manifestée, toi qui sais les accueillir avec ton cœur bienveillant pour les transmuter en lumière, tu vas aller rendre visite à l'enfant qui vit/a vécu ces blessures.


Projette toi dans la scène de ton choix. Ne cherche pas comme un acharné, laisse les mémoires remonter, en général elles ne demandent que ça et les images affluent vitesse grand V.


Te voilà donc maintenant dans ce petit film que toi seul peux visionner. Branche-toi sur toi enfant, connecte-toi à ton cœur, à tes émotions de ce moment douloureux : peur, colère, tristesse, jalousie, sentiment d'être seul, incompris, séparé du reste du monde, un peu en panne de vie, sans savoir comment réagir...


Une fois que tu es à ses côtés, visualise que tu lui envoies les meilleures vibes de l'univers : joue à être ton propre ange-gardien, entoure-le de lumière verte et rose, en fait les couleurs qui t'inspirent, souffle lui des mots ou des symboles, fais rayonner sur lui la lumière du cœur, fais lui ressentir que tout va pour le mieux, à cet enfant qui galère et qui souffre.


Je me doute que tu dois te dire "mais c'est complètement con de toute façon c'est passé maintenant". Mais en réalité, l'intrication du temps est bien plus complexe, et peut-être qu'à l'époque si tu as senti un soutien, un réconfort, il pourrait en partie provenir de cette visualisation, qui a pourtant lieu aujourd'hui ;) *ausecoursjaimalàlatête*


Evidemment, ce qui fonctionne pour le "passé" fonctionne aussi pour le "futur", donc si tu as une situation qui t'angoisse, tu peux t'envoyer une bulle de lumière et d'apaisement dans ladite situation qui ne s'est pas encore produite. Ne focalise pas trop sur la forme - laisse l'Univers décider des détails - mais mets le paquet sur les émotions et le ressenti du cœur que tu t'envoies. Ca fera comme un pense-bête, genre un post-it volant invisible pour tout le monde sauf toi où y aura marqué "Tout va bien, stresse pas, aie confiance, tu assures". Et ça, sans même toucher à la drogue, c'est pas génial dis ?!


© Carole Richter




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout